Achats et économies d’énergie : y-a-t-il un pilote dans l’entreprise ?

electricity

La Rédaction Analyses Experts : Selon le bilan de l’ouverture des marchés de détail publié par l’observatoire de la CRE le 8 mars dernier, les fournisseurs alternatifs d’électricité et de gaz gagnent du terrain : pouvez-vous expliciter ce constat ?

Fabienne Anselin : En effet, à ce jour, près de 30 % des sites en offre de marché d’électricité ont souscrit auprès d’un fournisseur alternatif, pour un volume global de plus de 40 % de l’électricité vendue, et la tendance est encore plus lourde en Gaz Naturel. Cela illustre bien l’enjeu pour les entreprises d’optimiser leur facture énergétique en jouant aussi sur le levier d’achat d’énergie, et pas uniquement sur les économies d’énergie. En effet, les changements de fournisseur constatés sont essentiellement motivés par le gain financier direct généré, dans un contexte prix 2015-mi-2017 très sensiblement à la baisse sur ce « nouveau marché » de l’énergie.

La Rédaction Analyses Experts : Constatez-vous une évolution des pratiques au sein des entreprises dans le domaine de la gestion des contrats d’énergie et de l’efficacité énergétique ? Quelles bonnes pratiques sont à mettre en œuvre ?

Fabienne Anselin : La situation est très contrastée selon la taille et l’intensivité énergétique des entreprises. Les plus grosses, notamment celles soumises aux obligations d’audit énergétique, et les plus consommatrices d’énergie, se structurent pour optimiser leurs achats et leur consommation d’énergie. Cela nécessite d’allouer des ressources en interne sur ce sujet, et une montée en compétence indispensable. En effet, ces sujets sont complexes et l’entreprise a tout intérêt à disposer d’un minimum de connaissances dans ce sujet, même en ayant recours à des spécialistes extérieurs, pour piloter correctement ces actions et en tirer, pour elle-même, tous les bénéfices.

Les plus petites entreprises restent majoritairement encore en retrait sur ces sujets, malgré tout l’intérêt en termes de potentiel de gain en compétitivité que le poste énergie représente souvent. On ne peut que leur conseiller de se faire accompagner pour identifier leurs leviers de gain et former un interlocuteur interne pour piloter leur démarche d’amélioration de la performance énergétique.

La Rédaction Analyses Experts : Selon vous, quels freins restent encore à lever dans ce domaine ?

Fabienne Anselin : Même si la connaissance dans les entreprises du poids et des usages de l’énergie s’améliore nettement, il reste encore beaucoup à faire pour identifier les gisements d’économies et les mettre en œuvre. Ce sujet n’est généralement pas une priorité pour les entreprises, cela nécessite en effet des moyens humains, financiers, de l’expertise et également une vision partagée des enjeux à court et moyen terme … Gageons que l’augmentation amorcée des prix de l’énergie, et la nécessité que chacun contribue, à son échelle, à l’indispensable transition énergétique motivera les structures à s’engager dans une démarche permettant une meilleure maîtrise de leurs coûts et consommations d’énergie… réduisant ainsi leur impact environnemental !

Fabienne Anselin
Consultante en Performance Énergétique, qualifiée « auditeur énergétique industrie – 1717 » selon EN16247-1 & 3
CAP 50
Animatrice EFE de la formation « Gérer ses contrats d’électricité et de gaz » les 16 et 17 mai 2018 à Paris, et « Efficacité énergétique d’un site industriel » les 27 et 28 juin 2018 à Paris

Laisser un commentaire