RSE, économie circulaire, biodiversité, mobilité durable : quels enjeux clés en 2019 ?

environmental

La Rédaction Analyses Experts : Économie circulaire, mobilité durable, ou reporting RSE : quels sujets majeurs pour 2019 ?

Corinne Lepage : L’accélération évidente des effets du changement climatique va conduire à une mobilisation sans précédent de toute la société en particulier des acteurs économiques. La RSE et de manière plus générale l’impact climatique des activités économiques va devenir un sujet central y compris pour la finance et donc pour les investissements. Dans la même logique, la transformation des modes de production devient un impératif d’où l’accélération de l’économie circulaire, du bio mimétisme, la production locale, de la réduction drastique des émissions et par voie de conséquence des hydrocarbures

La Rédaction Analyses Experts : Comment vont-ils se traduire pour les acteurs privés ?

Corinne Lepage : Un certain nombre d’activités économiques sont directement impactées par la hausse des températures et la réduction des services rendus par la nature liés à la perte de biodiversité. Pour les autres, les investissements, soit dans des activités qui permettent de réduire l’empreinte carbone, soit dans des activités traditionnelles pour obtenir le même objectif seront évidemment priorisés. Il est probable également que les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique connaissent une accélération.

La Rédaction Analyses Experts : Comment vont-ils se traduire pour les acteurs publics ?

Corinne Lepage : La loi sur la transition énergétique a mis à la charge des acteurs publics à certain nombre d’obligations en particulier dans les bâtiments tertiaires. La réduction drastique annoncées des dépenses publiques va devoir composer avec les obligations communautaires et nationales pour lesquelles le retard est déjà abyssal. Pour les collectivités locales, beaucoup plus accès que l’État sur ces sujets, la baisse des dotations nationales risque d’impacter sérieusement les volontés de transition.

La Rédaction Analyses Experts : Selon quelles modalités ou outils pourra-t-on parvenir à l’objectif d’une « croissance verte » ?

Corinne Lepage : Les modalités et outils sont parfaitement connus, qu’il s’agisse de l’économie circulaire, du bio mimétisme, de l’autoproduction et autoconsommation énergétique, des bâtiments à énergie passive ou positive. Mais, tant que la fiscalité sera aussi peu incitative et que les coûts externes ne seront pas internalisés, les difficultés d’une transition rapide demeureront. Il en va de même des freins mis au développement massif du renouvelable et du choix fait en faveur du maintien d’une filière nucléaire dont le coût prohibitif est maintenant connu de tous.

Corinne Lepage
Ancienne Ministre de l’Environnement
Présidente – Avocate à la cour
HUGLO LEPAGE AVOCATS

Laisser un commentaire