Immeubles de moyenne hauteur (IMH) : quels enjeux opérationnels en matière de sécurité incendie ?

IMH

La Rédaction Analyses Experts : Pouvez-vous nous rappeler la définition des Immeubles de Moyenne Hauteur, IMH, créés par la loi ELAN ?

Jimmy Chauvin : La loi ELAN (Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) crée une nouvelle catégorie d’immeuble, les Immeubles de Moyenne Hauteur (IMH).
Ils seront amenés à remplacer les immeubles à usage d’habitation, de quatrième famille dont le PBDN (Plancher Bas du Dernier Niveau) est compris entre 28 et 50 mètres.

La Rédaction Analyses Experts : En matière de sécurité et en particulier de sécurité incendie, quelle réglementation par rapport à celle applicable aux IGH ?

Jimmy Chauvin : En non-résidentiel, dès que le PDBN du bâtiment atteint 28 mètres, celui-ci devient IGH (Immeuble de Grande Hauteur). Alors que pour un bâtiment à usage d’habitation, ce seuil est fixé à 50 mètres. Cette nouvelle catégorie d’immeubles vient harmoniser les règles de sécurité incendie quelle que soit la finalité du bâtiment, afin qu’à terme il ne soit question d’IGH qu’à partir d’un PBDN de 50 mètres.

La Rédaction Analyses Experts : Quels enjeux pratiques et opérationnels se dessinent ?

Jimmy Chauvin : Les IMH constituent une réponse à plusieurs problématiques :

  • Atteindre un objectif de simplicité réglementaire
  • Fixer un objectif de résultats et non de moyens
  • Réduire les coûts de construction et d’exploitation pour les immeubles de bureau
  • Renforcer la sécurité incendie au niveau des façades avec comme objectif d’éviter la propagation du feu par l’extérieur

 

Jimmy Chauvin
Directeur de la Maîtrise d’Ouvrage, Prévention & Environnement
IMMOVALOR GESTION
Animateur EFE de la formation « Sécurité incendie dans les ERP« , 8 et 9 octobre 2019 à Paris

Laisser un commentaire